Un atelier de lancement du deuxième  cycle de suivi des progrès réalisés dans la mise en œuvre des engagements du Busan, pour une coopération efficace au service du développement, s’est tenu le 12 avril 2016 à Lomé. Initiée par le ministre de la planification de développement, cette rencontre a permis aux parties prenantes de disposer des informations et d’être sensibilisées à l’ensemble des 10 indicateurs de l’accord.

Pour la gestion efficace de l’aide publique pour le développement, le Togo  a signé un certain nombre d’engagement au plan international. Il s’agit, notamment de Paris en 2005, du Programme d’Action d’Accra en 2008 et de l’accord de Partenariat et de Busan en 2011. Ce dernier accord de Busan signé en 2011, en République de Corée, met un accent particulier sur les particuliers sur les partenariats pour le développement inclusif.

Il s’inscrit dans la lignée d’une série d’initiatives internationales prises depuis de Monterrey en 2002 et visant à améliorer l’efficacité de la coopération pour le développement.

Son cadre de suivi est composé d’un ensemble de 10 indicateurs accompagnés d’objectifs et cibles fixés. Ces indicateurs portent, entre autres, sur le renforcement des institutions des pays en développement, l’accroissement de la transparence et de la prévisibilité de la coopération au développement, l’amélioration de l’égalité hommes-femmes, ainsi que sur la participation de la société civile, des Parlements et du secteur privé aux efforts de développement.

Ainsi, dans le but de faire un état des lieux de la mise en œuvre des engagements pris, le Togo participe au 2e cycle de suivi des progrès réalisés.