Une cérémonie de remise des prix du concours de création du logo de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) s’est déroulée le vendredi 20 novembre 2020 au siège de l’institution à Lomé.

Afin de se doter d’une identité visuelle, l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) a organisé, du 29 octobre au 13 novembre 2020, un concours pour la création de son logo.

Ce concours s’est  déroulé en deux phases : les logos ont été d’abord notés selon des critères aussi pertinents que l’originalité, le reflet des missions  et valeurs de l’institution, la créativité ainsi que les qualités techniques et esthétiques; dans une deuxième phase mettant en compétition les cinq meilleurs candidats, ils ont été soumis à l’appréciation du jury sur la base des descriptifs inhérents à leur symbolique et fournis par leurs auteurs.

Ils sont au nombre de six cent soixante-dix-huit (678) candidats  et à l’issue du processus d’évaluation clos le mardi 17 novembre 2020, monsieur AMELA Komla Jean Cleber, 23 ans étudiant en Licence de « Publicité et Arts graphiques » a été primé et s’adjuge ainsi la cagnotte de trois millions (3.000.000 FCFA). Les deux autres candidats primés sont : monsieur ADJATA Kwassi Aggrey Jérôme, 26 ans, étudiant arrivé au deuxième qui empoche une somme d’un million cinq cent mille (1.500.000) francs CFA et monsieur  EKLOU Kossi, Honoré 27 ans, informaticien/graphiste qui sort troisième avec cinq cent mille francs (500.000).

L’occasion pour monsieur AMELA Komla, premier lauréat de remercier le jury pour le choix porté en lui. Il se dit également combler de la réception du prix.

Pour monsieur Michel Yaovi GALLEY, directeur général de l’ARCEP, l’ambition de l’autorité régulatrice, c’est aussi de promouvoir l’excellence en suscitant surtout auprès des jeunes, l’éclosion de talents, par l’esprit de créativité, d’audace et d’originalité, à l’instar des actions qu’entreprend le gouvernement en faveur de la jeunesse togolaise.  

Pour rappel, l’ARCEP a été créée dans le cadre de la mise en œuvre de la déclaration de politique sectorielle du ministère de l’économie numérique et de la transformation digitale. Cette jeune institution est chargée aussi de mettre en place les conditions d’une concurrence saine et équitable sur le marché des communications électroniques tout en favorisant l’accès au plus grand nombre à un service de qualité et à des prix accessibles.