Le guide sur les formes alternatives d’organisation du travail et les questions récurrentes des acteurs du monde du travail dans le contexte de la Covid-19 est en cours de validation au Togo. Un atelier technique organisé par le Ministère de la fonction publique, du travail et du dialogue social, sur le sujet, a été ouvert le 17 novembre 2020 à Lomé par le directeur du travail Komi DOUAMEMYO.

Les principaux acteurs du monde du travail au Togo et les experts du Bureau international du travail (BIT) vont réfléchir durant deux (02) jours sur ce document de 128 pages pour l’améliorer dans le but de soutenir et de faciliter la continuité des activités dans le contexte de la Covid-19.  

Le document, une fois validé va doter le monde du travail des outils pratiques pour permettre aux entreprises de faire recours à une forme de travail proposée par le guide, en période de crise, pour ne pas enfreindre à la législation en vigueurs dans le pays et éviter les conflits dans le monde du travail.   

Pour ce faire, le guide proposé prend en compte plusieurs paramètres. Il permet aux acteurs du monde du travail d’atténuer l’effet de la pandémie sur les relations professionnelles et prend en compte une réponse aux préoccupations diverses et variées exprimées par les partenaires sociaux.

C’est donc un outil qui table sur dix (10) formes alternatives organisationnelles du travail, notamment le télétravail, le chaumage technique, le licenciement pour motif économique, les journées continues…que beaucoup d’entreprises ne maitrisaient pas. Il s’agit, selon Komlavi SOGBO, directeur des études, de la recherche et des statistiques au ministère de la fonction publique, d’aider le monde de travail à mieux organiser ces différentes formes de travail en vue d’éviter les licenciements abusifs.