La Haute Autorité de Prévention et de Lutte Contre la Corruption et les Infractions assimilées (HAPLUCIA) a mis en place un comité  de pilotage pour l’élaboration de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées le jeudi 05 novembre 2020 à Lomé.

Le comité est composé  de  40 membres  de différents départements notamment du patronat, de la cour des comptes, du ministère de la communication et des médias, du ministère en charge de la justice, du ministère des droits de l’homme vont réfléchir à un plan de lutte contre la corruption dans notre pays au cours de cette rencontre. Ce comité sera chargé essentiellement d’élaborer une stratégie qui donnera des orientations pour lutter contre le fléau de la corruption.

Pour monsieur  Essohana WIYAO, président de HAPLUCIA une étude a révélé que beaucoup de secteurs dans notre pays sont menacés par ce fléau de la corruption. Et que ce plan stratégique prescrira le remède pour bloquer la corruption dans tous les secteurs.

Selon Monsieur Mactar Fall, représentant résidant Adjoint du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Togo, son institution s’engage à accompagner HAPLUCIA sur les questions de gouvernance. Il a également souligné qu’un appui du Programme a été donné à cette autorité afin d’avoir sa stratégie et aller vers la phase de l’élaboration des documents opérationnels qui permettront de prendre en compte des questions de prévention et de sanction.

A l’ouverture des travaux, Monsieur DJERI Adjawè, directeur de cabinet, du ministère des Droits de l’Homme et des Relations avec les Institutions de la République représentant son Ministre, a rappelé aux membres du comité, les nouvelles dispositions prises pour réprimer ce phénomène  qui tente de toucher tous les secteurs et qui peut avoir un impact sur l’économie du pays.