Le Ministère de la Ville, de l’urbanisme, de l’habitat et de la salubrité publique du Togo a organisé un Atelier de validation du mécanisme de gestion des plaintes du Projet d’infrastructure et de développement urbain le mercredi 21 octobre 2020 à Lomé.

L’objectif de cet atelier est de procéder à l’analyse, la correction éventuelle aboutissant à la validation nationale du Mécanismes de Gestion des Plaintes du Projet d’Infrastructure et de Développement Urbain (MGP-PIDU).

le Projet a pour objectif d’améliorer l’accès aux infrastructures urbaines et services de base dans les quartiers des villes de Lomé, Kara et Dapaong et de renforcer les capacités des acteurs impliqués dans la planification et la gestion du développement urbain des sept villes, à savoir Lomé, Tsévié, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Kara et Dapaong.

Le PIDU va également donner une assistance technique en planification et fourniture de services urbains de base résilients dans les sept villes bénéficiaires.

Selon monsieur Marcellin Têtou-Houyo Blakimé, Directeur Général des  Infrastructures et des équipements urbains, les acteurs consultés ont manifesté un intérêt considérablement accru pour un mécanisme de règlement des plaintes, et pour le retour d’informations de toutes les parties prenantes pour améliorer les produits et les opérations du PIDU.

La mise en œuvre du PIDU va soutenir la construction de capacités minimales de gestion à l’échelle municipale dans les villes bénéficiaires et aider les autorités locales à honorer leur mandat dans le cadre d’une fourniture de services décentralisés.

Les travaux de la rencontre ont été ouverts par le Ministère Koffi Tsolenyanou en charge de la Ville, l’urbanisme, l’habitat et de la salubrité publique au Togo.