La communauté internationale a célébré le mardi 20 octobre 2020 pour la troisième fois la Journée mondiale de la statistique (JMS). A Lomé, pour marquer l’évènement, l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED-Togo) a organisé dans ses locaux une Journée porte ouverte autour du thème central intitulé : «Connecter le monde avec des données fiables».

L’évènement est placé sous la tutelle du Ministère du Plan et de la Coopération rattaché à la Présidence de la République.

La Journée de la statistique est dédiée aux travaux de statisticiens et vise à promouvoir principalement l’importance des statistiques officielles dans le développement d’un pays.

Elle contribue à faire connaître les nombreux apports de la statistique au sein des populations, en rassemblant les producteurs des statistiques et leurs utilisateurs.

La thématique de cette année réaffirme la nécessité de moderniser les systèmes statistiques nationaux en utilisant les nouvelles technologies.

Les enquêtes de qualité révèlent un taux de satisfaction moyen de 60% des prestations de l’INSEED. Mais l’institution veut faire mieux en modernisant ses systèmes de collecte à travers le renforcement du matériel avec l’acquisition de nouveaux équipements informatiques et formation du personnel.

Les JPO serviront de vitrine pour exposer au public les différentes publications de l’INSEED à travers des revues, dépliants. Les gouvernants et les partenaires seront également sensibilisés sur le rôle et l’importance des statistiques en vue de connecter le monde avec des données officielles fiables.

Le Togo vient d’actualiser ses comptes nationaux et a élaboré une nouvelle année de base conforme au nouveau Système de Comptabilité national, le SCN 2008, a rappelé le Directeur général de l’INSEED, Koami Kouassi, à l’ouverture de la journée.

L’évènement a vu la participation de plusieurs personnalités aux rangs desquelles, des représentants des structures du système statistique national, des autorités administratives et locales, des partenaires techniques et financiers et des acteurs de la société civile.