Le Ministère de l’Action sociale de la promotion de la femme et de l’alphabétisation a procédé par anticipation le vendredi 09 octobre 2020 à Lomé à la célébration du 11 octobre, Journée Internationale de la Fille.

La journée est instituée en 2011 par l’Organisation des Nations Unies, et a pour but d’attirer l’attention de tous les acteurs, surtout celle des gouvernements, sur le respect des droits des filles et sur les discriminations et inégalités dont elles sont victimes.

Dans le cadre de la célébration de cette 9ème édition, le ministère de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation du Togo se propose d’organiser une série d’activités sur l’ensemble du territoire national, en vue de susciter davantage chez les filles, l’esprit d’innovation et de créativité, le désir d’exceller et l’affirmation de soi, a déclaré Mme Adjovi Lolonyo APEDOH-ANAKOMA, ministre de l’Action sociale.

Chaque année, la journée est commémorée sous un thème qui contribue à relever les défis de l’heure relatifs à la promotion et à la protection des droits de la fille.

Pour  l’édition 2020, le thème retenu est : « Ma voix, l’égalité pour notre avenir ». Au plan national, l’accent sera mis sur l’intensification des actions qui contribueront à garantir aux filles un environnement favorable au choix des filières de formation porteuse, à la culture de l’excellence et au leadership.

A cet effet, un don de kits scolaires est offert à cinquante jeunes filles qui ont réussi au BEPC cette année et qui relèvent de l’inspection des Enseignements primaire et secondaire de Golfe-Est.

Les lauréates ont indiqué que ces kits vont les soulager pour la poursuite de leur scolarité. Elles ont promis non seulement de maintenir la culture de l’excellence et le leadership mais aussi à faire preuve d’abnégation.

Parmi les femmes et les filles qui  représentent plus de la moitié de la population mondiale et nationale que l’on enregistre les niveaux les plus bas de scolarisation, les taux les plus élevés d’analphabétisme et de violences basées sur le genre ; autant de facteurs qui ne favorisent ni leur épanouissement, ni leur autonomisation.

Le gouvernement s’est engagé, avec l’appui des partenaires à mettre en œuvre des actions destinées à promouvoir l’épanouissement harmonieux des filles.  Les filles sont priées à travers le thème de cette neuvième édition à prouver aux yeux du monde, leur désir d’aller de l’avant dans la recherche de l’égalité.