Le Fonds d’appui aux initiatives économique des jeunes (FAIEJ) a organisé le 58ème numéro du concept «Jeudi j’ose» le jeudi 08 octobre 2020 à Lomé.

L’objectif est d’inciter les jeunes à travers des séances de formations en vue d’une autonomisation financière, pour contribuer à la préservation de la santé et la participation au développement économique durable.

Pour Ata Yawo AMETOENYENOU, Directeur exécutif de l’OADEL, formateur à cette séance, c’est une opportunité de partager un certain nombre d’expériences liées à l’accessibilité aux marchés togolais, comment faire en sorte que la population change de mentalité et puisse adopter des comportements favorables à la consommation des produits alimentaires togolais.

Les jeunes entrepreneurs sont aussi avant tout des consommateurs et doivent aussi changer de comportement alimentaire en consomment non seulement leur propre produit mais les produits locaux des autres jeunes entrepreneurs. Mais malheureusement on a tendance à consommer les produits importés qui créent du tort à la santé vu les produits chimiques qu’ils contiendraient.

Pour les participants à cette séance de travail, la consommation locale est un défi auquel ils doivent faire tous face, vu qu’elle est devenue une question national et urgence patriotique.