La Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) en partenariat avec l’Office togolais des recettes (OTR) et la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, ont organisé le vendredi 25 septembre 2020 à Lomé, une cérémonie de lancement de la sensibilisation sur la Garantie Unique du transit routier inter-état de la CEDEAO sur le Corridor Togo-Burkina Faso.

La Garantie est un mécanisme de facilitation des échanges au plan communautaire. Elle vise la facilitation des procédures, la réduction du coût du transit, l’amélioration de la rotation des opérations de transit, et l’amélioration singulière de l’attractivité du corridor. Elle offre autant d’atouts aux opérateurs économiques.

La rencontre visait à informer les partenaires que sont les opérateurs économiques sur le corridor, sur le mécanisme de la garantie unique et la procédure élaborée conjointement par les acteurs du transit du Togo et du Burkina Faso lors d’une rencontre tenue à Dapaong du 31 août au 4 septembre 2020; pour solliciter leur compréhension et adhésion pour un lancement harmonieux du projet.

Les participants ont suivi deux présentations : la garantie unique au sein de la CEDEAO, et la procédure de la garantie unique sur le corridor Togo-Burkina Faso; faites par le Col. Médjessiribi AGORO, Directeur des opérations douanières du Golfe à l’OTR.  

Le projet a été apprécié par la représentante de la Chambre de commerce du Burkina Faso, Mme Victoire SOME. Selon elle, c’est une disposition qui va simplifier les tracasseries des procédures d’échanges inter-états.  

La rencontre a été présidée par M. Rémy MOEVI, 1er Vice président de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo. Pour lui, le projet qui va contribuer à accroitre des échanges entre les différents états, trouve sa place dans l’axe stratégique No1 du Plan national de développement (PND) 2018-2022 où il est prévu de faire du Togo un hub logistique et un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région.