La Ligue des Consommateurs du Togo (LCT) a tenu une conférence de presse le lundi 17 août 2020 à Lomé pour dénoncer l’accaparation des terres cultivables dans la région des plateaux, dans les communes Ogou2 et Ogou4.

La Ligue des consommateurs du Togo et l’Association des Sept Collines déclarent que 20.579 hectares de terres convoitées par des exploitants agricoles et des investisseurs étrangers dans les zones riveraines du fleuve Mono sont en passe d’être immatriculés de façon illégale.

Il s’agit de dénoncer la dépossession des collectivités, des terres  vitales dans les dites localités après la vague de 1994. Cette manière de procéder met en difficulté ‘’l’agriculture togolaise et de facto mettre à mal notre souveraineté alimentaire, empêchant le renouvellement des agriculteurs locaux et occasionnant le chômage rural’’, a indiqué le président de la LCT, Emmanuel SOGADJI.

Les collectivités victimes comptent entreprendre des démarches juridiques avec l’appui de la Ligue des consommateurs du Togo.