Un Forum d’affaires de la Banque Africaine d’Import-Export (AFREXIMBANK : African Export-Import Bank) a réuni les opérateurs économiques du Togo, le gouvernement togolais et les acteurs de cette institution financière le jeudi 03 novembre 2016 à Radisson Blu Hôtel, à Lomé.

Cette rencontre de deux jours est placée sous le thème : «Promouvoir la diversification et le développement économique par le financement des échanges commerciaux ».  Elle a été ouverte par le Ministre de l’Economie et des Finances du Togo, M. Sani YAYA.

afreximbankmm

Les opérateurs économiques des secteurs privé comme public  vont débattre des sous thèmes relatifs au climat des affaires au Togo, quelles perspectives ? l’accès difficile au financement des PME, quelles approches de solutions ?

Des séances « gagnant gagnant » seront également organisées en vue de permettre aux opérateurs économiques de mieux cerner les opportunités qu’offre AFREXIMBANK pour le Togo.

Selon le directeur de la Chambre de Commerce et de l’Industrie du Togo (CCIT), M. MEBA Essohouna Germain,  AFREXIMBANK a choisi de s’installer au Togo en raison du climat des affaires et la paix qui y règnent. L’investissement de cette banque au Togo va permettre aux entreprises togolaises de grandir en quittant l’informel pour le formel dans la perspective  d’un secteur privé fort et pourvoyeur de bon projets pour un avenir meilleur de l’économie togolaise et de la sous région, a-t-il déclaré.

Le Ministre Sani YAYA, à l’ouverture de ce forum a rassuré les dirigeants  d’AFREXIMBANK, de la ratification très prochainement de l’accord de la création de cette institution au Togo. Selon lui le secteur privé togolais entame une nouvelle ère de son développement. Il a invité les opérateurs économiques à saisir cette opportunité afin d’agrandir leur entreprise pour le bonheur de l’économie togolaise.

Le Togo est le 40ème pays membre de la  Banque Africaine d’Import-Export. Depuis le 4 mai 2016, AFREXIMBANK s’est engagé au Togo dans l’optique d’appuyer les PME/PMI, du secteur agricole, de l’infrastructure, du tourisme et des mines. Elle facilité le commerce intra-africain.