La société « ATERMES » (Application Techniques Etudes Réalisations Mécaniques  Electroniques Systèmes), au nombre des exposants dans le cadre du sommet sur la sécurité et la sûreté maritime à Lomé, a pour ambition d’encourager les pays africains à une surveillance permanente  de leur zone maritime et frontière respectives.

Ce groupe d’experts français, initiateurs de la société « ATERMES » , qui est un réseau  capable de sécuriser les zones de plusieurs pays, a présenté un document intitulé BARIER,  défini en ces termes : « Balisé Autonome Reconnaissance Identification Evaluation et Réponse » , assure un fonctionnement essentiellement basé sur la surveillance permanente jusqu’ a 40km de frontière avec un seul système; notamment la protection de site sensible, le contrôle de camp, le bivouac temporaire et la surveillance d’itinéraire disposant aussi des têtes optroniques, des radars qui sont des capteurs d’identification ultra haute définition et flash xénon. Aussi disposent-ils d’un système d’autoprotection et de dissuasion commandé via l’opérateur du PCC et d’une détection radar de haute définition, 180 degré maximum de couverture.

Le système BARIER est dévoué pour assurer une surveillance, spécialement sur les terrains difficiles comme les montagnes, criques, fjords,…et capable d’intercepter toute sorte de trafic sur les côtes ou via les frontières en laissant en permanence une sentinelle.