Les acteurs de l’enseignement techniques et de la formation professionnelle et socio-professionnels échangent autour du thème de la mobilisation nationale pour le développement de compétences techniques et professionnelles du 23 au 25 février à Lomé.

Cette assise vise à prendre des décisions pour corriger l’inadéquation entre l’offre de formation du sous-secteur de la formation professionnelle et technique et la demande.

Pour le secrétaire permanent du CSETFP, NYAWUAME Eugène, le thème de la session s’explique par l’urgence de l’osmose dynamique et fonctionnelle entre le secteur public et le monde du travail.

En ouvrant les travaux le ministre en charge de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Georges Kwawu AÏDAM, a souligné que son vœux pour cette session, est que les suggestions et recommandations puissent permettre l’implication des acteurs socio-professionnels dans la définition de nos plans de formation et permettre ainsi à l’ETFP de prendre un nouvel élan.

Rappelons que cette rencontre est une session ordinaire des membres du Conseil Supérieur de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (CSETFP) initiée par le ministère en charge de l’enseignement technique et de la formation professionnelle en collaboration avec le secrétariat permanent du conseil.